Quantcast
Connectez-vous S'inscrire

9 mai 2013 : défilé de la Victoire sur la Place Rouge

Notez
Expand Expand
Durée : 1h 00min 13sec | Postée : Il y a 8 mois | Chaîne : Après le direct
Un défilé militaire en l'honneur du 68e anniversaire de la Victoire dans la Grande guerre patriotique a été organisé sur la place Rouge à Moscou avec la participation de plus de 11 000 militaires, de 101 véhicules de combat et de 68 avions et hélicoptères de l'armée de l'air de Russie. Le chef suprême de l'armée et président de Russie Vladimir Poutine a assisté à la cérémonie.

Le défilé a été commandé par le commandant en chef de l'armée de terre, le général Vladimir Tchirkine. Le défilé a été passé en revue par le ministre de la Défense de Russie Sergueï Choïgou.


1.Posté par Jean-Loup IZAMBERT le 11/05/2013 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cela fait plaisir de voir qu'il y a en Europe un peuple qui se souvient, toutes générations confondues, de ses millions de morts et de ses sacrifices pour libérer l'Europe du fascisme et de ses soutiens de la grande finance. Que la France paraît ridicule en regard de l'immense combat du peuple soviétique de l'époque pour la liberté avec ses petits rassemblements locaux où ne viennent plus que quelques dizaines de personnes dans le meilleur des cas. Il est vrai que la Résistance n'était pas le fait d'une majorité du peuple français dont la majeure partie se réfugiait à l'époque dans un silence complice, voire dans la collaboration. Rappelons à ce sujet qu'un seul magistrat - Paul Didier - avait refusé de prêter allégeance à la dictature du gouvernement de Vichy à laquelle l'Assemblée nationale avait dans sa large majorité donné les pleins pouvoirs. Les autres, bien qu'ils en soient absents, ont leur place sur le "murs des cons" du syndicat de la magistrature....
Cela fait plaisir aussi de voir qu'il y a au moins prorussia.tv pour rapporter ce moment important de la mémoire européenne.

2.Posté par Xavier le 13/05/2013 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MAGNIFIQUE ! Les Russes peuvent être fiers de cette démonstration patriotique qui soude un peuple pourtant très diversifié. Monsieur Poutine a réussi l'exploit de jongler habilement avec les gloires passées de l'Armée Rouge et celles des Armées Russes de toujours. Le résultat est une adhésion totale du Peuple Russe au symbole d'unité qu'est l'Armée. Et oui... Comment faire entrevoir, en France, à une classe médiatico-politique qui a mis plus de 70 ans à admettre du bout des lèvres que Staline était un tout petit peu moins démocrate que ce qu'ils pensaient, que non, Monsieur Poutine n'est pas un dictateur ! Il est un grand chef d'état qui rend à la Russie une conscience nationale (alors que des nationalités elle en contient une multitude) qui va au delà des religions diverses qui la composent ! En d'autre termes, je ne suis pas certain que notre classe médiatico-politique française soit experte en reconnaissance de dictateurs... Pas plus pour Poutine que pour Bachar, mais c'est encore autre chose...

3.Posté par pier le 17/05/2013 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Jean-loup.

La résistance ... Majoritaire, je sais pas ! ... Qui sait ce que peut un mental, même mutique ? ... Mais si les Allemands ont bien eu un chat furieux et aux griffes plantées profonds dans leur dos à les lacérer pendant quelques mille deux-cents jours et nuits, et les ont pas lâchés, c'est bien celui de la résistance.
Résistance qui nous a construit et dont l'ombre nous protège encore ...
Pour le reste ...
De Gaulle, Massoud, Poutine, Bachar ... Feu l'Irakien, Feu, le Libyen ... N'ont pas (eu) que des amis, et pour certains leur seul tort, qu'ils soient bien trop forts pour eux.