Quantcast
Connectez-vous S'inscrire

Entretien avec Siwar al-Assad, vice-président de l'Alliance Nationale Démocratique Unie syrienne

Notez






Vidéos similaires
1 sur 30


Expand Expand
Durée : 21min 13sec | Postée : Il y a 1 semaine | Chaîne : Le journal de VDLRUssie par chapitre
E- Siwar al-Assad
 
Les rédactions de Voix de la Russie et de ProRussia.tv sont allées à la rencontre de Siwar al-Assad, vice-président de l’Alliance Nationale Démocratique Unie Syrienne. Un mouvement politique fondé par son père Rifaat al-Assad, le frère cadet de l'ancien président syrien Hafez al-Assad et l’oncle de l’actuel Président, Bachar al-Assad.
Exilé en 1984, pour s’être opposé à son frère en demandant des réformes, Rifaat al-Assad s’est installé en France à cette date, suite à l'invitation de François Mitterrand qui le fera Grand officier de la légion d’honneur en 1986, pour services rendus à la diplomatie française au Moyen Orient. Il a, depuis, créé et animé un mouvement politique, présent en Syrie, qui prône des réformes démocratiques, sans avoir recours à la violence, ni exiger le départ du Président Bachar al-Assad. Bien que représentatif, ce mouvement politique n’a pourtant pas les faveurs de la France, qui lui préfère les islamistes de l’ASL et du CNS.
L’Alliance Nationale Démocratique Unie a pourtant été invitée aux discussions de Genève II par la Russie, l’Iran et l’Arabie Saoudite et sa présence a été validée par le gouvernement légal syrien.
 
Curieusement, ce mouvement politique ne fait pas l’actualité en France pour ses positions modérées et conciliatrices, mais pour une plainte déposée par les associations : Sherpa et Transparency International, concernant le patrimoine immobilier de Rifaat al-Assad. Curieux calendrier de ces associations, dont les financements sont largement anglo-saxons, juste après le fiasco de l’administration Obama, et alors que le patrimoine en question a été acquis en 1984. Rappelons qu’à l’époque de ces acquisitions, M. Lebegue, actuel président de Transparency France, était directeur du trésor. Quant à M. Bourdon, président de Sherpa, il est aujourd'hui l'avocat d’Abdel Halim Khaddam, un autre Vice président syrien en exil à Paris, et qui tente lui aussi de jouer un rôle dans l'opposition. Étant donné que la France, le Royaume Uni et le Qatar paraissent opposés au rôle que pourrait jouer l’Alliance Nationale Démocratique Unie dans la pacification syrienne, les esprits les plus malveillants pourraient y voir une cause à effet…
 
Siwar al-Assad, qui est aussi un écrivain reconnu et le président d’une chaine de télévision culturelle bilingue, anglo-arabe, a bien voulu revenir sur ces accusations portées contre sa famille, et surtout sur l’avenir de la Syrie.
 


1.Posté par MARC F le 14/10/2013 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Curieusement, ce mouvement politique ne fait pas l’actualité en France pour ses positions modérées et conciliatrices???? C'est normal, n'étant pas de deal avec le Qatar et étant probablement habité par des idées politiques démocratiques non financer par Le Qatar et les frères musulmans, l'UNDA ne mérite pas la courtoisie d'une diplomatie française financer par ces pays du Golf....... Il est temps de laisser l'avenir des Syriens aux Syriens et non pas à ces terroristes d'AL QAIDA.. Genève II aura je l'espère enfin pu permettre un vrai dialogue entre les vrais ayant droit de l'avenir de la Syrie, sans contre partie financière. Les mercenaires financer par le Qatar peuvent rentrer chez eux, et nous laisser enfin libre de choisir notre propre avenir et notre président.

2.Posté par Michel.G le 15/10/2013 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Difficile de comprendre la diplomatie Française, la Russie, l'Iran , l'Arabie Saoudite invitent ce parti même la Syrie valide sont droit de parole à la table des négociations ... Bref une fois de plus l'argent du pétrodollar prime sur les peuples, comme si les Syriens attendaient l'Europe pour savoir gérer leur pays !! Je pense que Bashar Al Assad ne durera plus longtemps mais clairement se ne sera pas par un repli sur sois ou par peur des islamistes !! Comment des tchadiens, tchétchènes, afghan, etc ... se retrouve dans la lutte armée en Syrie ..? Bref comme l'on fait les fond de soutien au islamistes en Afghanistan ils soutiennent aujourd'hui la guerre contre tout ceux qui représentent un force militaire ou intellectuelle contre les monarchies du golfe ... Je maîtrise pas assez le sujet pour aller plus loin mais les procédé est bien connu !!

Bonne chance aux pauvres syriens, peut être un jour nous aussi ont voudra nous faire la peau pour des ressources ou autres chose !!

3.Posté par Jean Espargaro le 15/10/2013 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un grand soutien à ce mouvement démocrate qui mérite vraiment d'être sur le devant de la scène ! C'est avec des gens comme ça que la Syrie sortira de la crise et retrouvera le chemin de la véritable liberté. Non aux armes des faux rebels ! Bravo pour votre combat Monsieur Al Assad.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires sont publiés sous la responsabilité de leur auteur. Ils pourront être supprimés ou modifiés par la Rédaction, sans préavis ni explication. Merci de votre compréhension.