Quantcast
Connectez-vous S'inscrire

Le spectacle "Autour de Petrouchka" met en avant la brillante collaboration entre la comédienne Anne Lefol et le pianiste Jean Dubé.

Notez






Vidéos similaires
1 sur 2


Expand Expand
Durée : 4min 15sec | Postée : Il y a 6 jours | Chaîne : Le journal de VDLRUssie par chapitre
          
Au début du XXe siècle, les Saisons russes de Diaghilev ont révolutionné, en France d’abord, puis dans tout l’occident, l’esthétique du théâtre dans toutes ses manifestations (l’opéra, la chorégraphie la peinture et même le concert). Dès 1906, Diaghilev avait commencé sa croisade pour faire connaître l’art russe à Paris, par une exposition qui présentait icône, peinture et sculpture, suivie l’année suivante d’une série de 5 concerts de musique russe, et en 1908, de l’opéra Boris Godounov, de Modeste Moussorgsky. Ce n’est qu’en 1909 qu’il produisit au théâtre du Chatelet à Paris, sa première saison de Ballets Russes, avec un prodigieux danseur du nom de Vaslav Nijinsky qui, dès le premier soir allait devenir célèbre dans le monde entier.  Diaghilev va lui confier alors chaque année ses principaux ballets dont celui de Pétrouchka. C’est ce ballet qui donna son nom au spectacle « Autour de Pétrouchka », créé récemment à Moscou et offert le 17 novembre dernier à la salle Cortot, dans le XVIIe  arrondissement de Paris, par la Comédienne Anne Lefol et le pianiste Jean Dubé. Illustré par des textes de Nijinsky, Diaghilev, Cahours d’Aspry, Karsavina et Lifar, avec des musiques de Rimsky Korsakov, Arensky, Debussy, Ravel et Stravinsky,  les deux grands artistes ont fait revivre les heures prestigieuses de la première partie des ballets russes, de 1909 à 1914. 
 
Après le cours de  Raymond Girard, avec qui elle obtient un 1er prix de Comédie, Anne Lefol entre au Conservatoire  National Supérieur d'Art Dramatique de Paris, dans la classe de Louis Seigner. Elle débute aux côtés de Jean Marais dans le rôle de Roxane, dans Cyrano de Bergerac. Elle joue chez Jean-Louis Barraut, à la Comédie des Champs-Elysées, à l’Odéon, sur Antenne II et même au Royal Opéra House de Covent Garden à Londres. Elle enregistre des émissions dramatiques et culturelles pour France Inter, France-Culture et Radio Bleue. On l’a voit également aux côtés des plus grands, dans des pièces de Victor Hugo, Ionesco, Montherlant, Corneille, Molière, Michel Déon ou encore Maurice Genevoix, pour ne citer qu’eux. C’est un spectacle lyrique et poétique intitulé « nos amours seraient-elles de la couleur du Ciel ? » qui lui offrira le Prix Charles Oulmont 2002. Depuis quelques années elle multiplie les spectacles, où accompagnée d’un pianiste, elle unit la grande musique aux grands textes de la littérature. C’est avec Chantal Stigliani au piano, qu’elle lit « Guy de Maupassant au coin du Feu ». Elle joue « Chanter et dire Victor Hugo » au  Luxembourg. Avec Jean Dubé, elle joue « Autour de George Sand », et « La Fiancée »  de Tchékhov. Pour la Bibliothèque de l'Arsenal, c’est avec Exerjean au piano, qu’elle dit des textes de Anna de Noailles.
Passionné de culture russe, elle crée en 2006, au Théâtre de l'Ile St Louis, au musée Jacquemard-André et à la fondation Cziffra « Le voyage en Russie » réunissant les textes et les musiques d’A. Dumas, Th. Gautier, de Thomas et Pouchkine, Borodine , Balakirev, Rimsky-Korsakov, Tchaïkovsky ou Scriabine... toujours accompagnée par Jean Dubé au piano
 
 
Jean Dubé, quant à lui, est un pianiste franco-canadien. C’est un de ces virtuoses qui délaisse trop souvent la publicité pour le plaisir de jouer la musique qui lui plait. Enfant prodige jouant du piano dès l’âge de trois ans, il se produit en concert public deux ans après. A neuf ans, il ouvre les commémorations du centenaire de Mozart en jouant le « Concerto n°5 pour piano et orchestre en ré majeur » de Mozart, avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France. Parallèlement à ses études auprès des maîtres comme Catherine Collard, Jacques Rouvier et Jacqueline Robin, il suit des classes de maîtres avec Dimitri Bashkirov, Lev Naumov, Oxana Yablonskaya, Rudolf Buchbinder, Vladimir Krainev, Leslie Howard et Murray Perahia, puis à partir de 2000 avec John O'Conor à la Royal Irish Academy of Music. A neuf ans, il a déjà remporté de nombreux prix de piano, en France et à l’étranger, dont la 6e édition du Concours international de piano Franz Liszt à Utrecht. Il a été membre du jury de quelques concours internationaux en France et à l'étranger. Son énorme talent lui a permis d’enregistrer une importante discographie chez Naxos, CEA Musika, Syrius et BNL. Avec Anne Lefol, il forme un véritable duo, qu’il ne faut surtout pas manquer pas d’aller voir et entendre, quel que soit leur répertoire.
 

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires sont publiés sous la responsabilité de leur auteur. Ils pourront être supprimés ou modifiés par la Rédaction, sans préavis ni explication. Merci de votre compréhension.