Quantcast
Connectez-vous S'inscrire

Rencontre avec Karine Bechet-Golovko, juriste et animatrice du site "Russie Politics".

Notez






Vidéos similaires
1 sur 2


Expand Expand
Durée : 21min 23sec | Postée : Il y a 5 jours | Chaîne : Le journal de VDLRUssie par chapitre
 
Les rédactions françaises de Voix de la Russie et de Prorussia.tv ont profité d’un séjour à Moscou pour rencontrer Karine Bechet-Golovko. Installée en Russie depuis 10 ans, cette juriste française, experte en droit russe, anime un blog dédié à l'analyse politico-juridique de l'actualité en Russie. Elle a tenu à témoigner que la Russie est un pays complexe, que l’on ne peut saisir en quelques semaines. Un pays en évolution et en construction permanente. Une nation pleine d’énergie et surtout d'avenir, où le concept de démocratie n’a pas été vidé de sa substance, et où les forces politiques s'entrechoquent quotidiennement à la recherche d'un nouveau modèle politico-social singulier. Lors de cette discussion, nous avons fait le point, tant avec la juriste qu’avec la française, sur le traitement médiatique occidental concernant la Russie, le dévoiement et la perversion du concept des droits Humains à des fins politiques uniformisatrices, et l’évolution en générale de la Russie.
Dans ce premier extrait, Karine Bechet-Golovko décrypte la volonté d’instances internationales, via le financement d’ONG, de prendre la main sur le corps législatif et l’enseignement en général, afin de façonner la société de demain, en fonction d’intérêts étrangers à la Russie et au peuple russe. Les forçant ainsi à opter pour un modèle ultralibéral, qui ne fonctionne pourtant plus dans le monde, mais qu’un clan acquis au modèle occidental souhaite imposer. Une analyse à rapprocher de ce qu’est devenue l’Union Européenne à l’heure de son intégration quasi-obligée sous les dominations économico-militaire atlantistes.
• Extrait
 
Karine Bechet-Golovko nous explique que la différence entre la France et la Russie demeure aujourd’hui, dans le fait que la première est un pays sans réelle gouvernance, placée sous protectorat, alors que la seconde demeure un pays indépendant et souverain, capable de décider des lois en fonction des besoins de sa population. Il conviendrait selon elle, de réanalyser le modèle occidental afin de se demander si le modèle Français en particulier est encore une démocratie.
• Extrait
 
Dans le dernier extrait, nous revenons sur l’intérêt et les raisons qui ont amené la Russie à adopter les lois de protection de la jeunesse contre la propagande homosexuelle. La juriste démontre au passage l’aberration de la notion de discrimination positive, au nom de l’égalité. Une discrimination demeure une stigmatisation qui au contraire mettra en danger à terme les minorités en les désignant.
• Extrait
 
Vous pouvez retrouver l’intégralité de cette interview sur notre chaîne « Rencontre avec… ».
 

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires sont publiés sous la responsabilité de leur auteur. Ils pourront être supprimés ou modifiés par la Rédaction, sans préavis ni explication. Merci de votre compréhension.